Barcelona Short Film Festival 2020
28 - 30 October 
Section 3
Pierre Ajavon
Fixing A Hole
barcelonashortfilm.com
  • Twitter
  • Instagram
  • Facebook
  • Email

En essayant de réparer un trou pour empêcher notre esprit d'errer de l'autre côté…
"Fixing a Hole" utilise mes propres films lunaires mélangés à une composition de musique électronique expérimentale comprenant des enregistrements sonores lunaires de la NASA.


Salut Pierre, merci de répondre à TNC, comment vous sentez-vous en cette étrange période?

Merci à vous! Je vais aussi bien que possible en cette période étrange.

La Covid-19 marque le début d'une nouvelle ère, d'un rapport différent au monde et aux autres.

Ce nouveau monde s’écrit sous nos yeux et nous devons tout mettre en œuvre pour que l’art et ses valeurs universelles y occupe une place de premier plan.

Stay safe!


Cette période vous a-t-elle apporté une nouvelle inspiration créative?

Passé une courte période de choc et de stupéfaction, je n’ai jamais cesser de travailler sur mes projets mais l’apparition d’un nouveau contexte, de nouvelles règles, d’une nouvelle pensée influence déjà notre rapport à la création.

Pensiez-vous que vous obtiendriez le type de retour que vous avez reçus à propos de votre travail dans les festivals et les expositions d’art?

Pour moi, le but d’une émotion artistique est d’être partagée avec le plus grand nombre et c’est toujours un plaisir immense de pouvoir présenter mon travail lors de festivals ou d’expositions.

Les réactions et les échanges sont aussi très enrichissants et permettent parfois de voir dans mon travail des aspects que je n'avais moi-même pas soupçonnés! 

Partager l’intimité d’une création avec une audience et susciter des émotions chez les spectateurs reste un cadeau du ciel!

Faire partie de l'exceptionnelle programmation de courts métrages du Barcelona Short Film Festival, que cela signifie t-il pour vous?

C'est vraiment un honneur et un bonheur immense de participer à un festival prestigieux au milieu de grands réalisateurs.

Dans quelle mesure votre expérience sur vos projets précédents a-t-elle contribué  à la réalisation de Fixing a Hole?

La réalisation de "Fixing a Hole" correspond à une période où j'ai peu à peu délaissé la figuration au profit de l'abstraction en envisageant mes courts métrages comme des "peintures animées" jusqu'à "Fixing a Hole" où l'harmonie des formes, des sons et des couleurs, évoque les principes du cinéma d’animation.

Musicalement c’est aussi l’aboutissement d’une recherche sur les sons électroniques amorcée pour mes projets précédents.

"Fixing a Hole" s’articule autour d’une composition musicale mélangeant musique électronique et une captation sonore de la lune par la NASA.

"L’image fixe ne sert donc pas "juste" à mieux voir, mais aussi, à mieux entendre."

Pouvez-vous me parler un peu de « Fixing a Hole », d’où vous est venue l'inspiration pour ce film?

L'idée m'est venue en repensant au morceau "Fixing a Hole" des Beatles dont le texte évoque l'envie de laisser son esprit vagabonder malgré l'inquiétude de ne plus pouvoir rêver. 

L’idée était de créer une représentation esthétique de ce « trou » qui empêche notre esprit de s’évader de l'autre côté.

I’m Fixing A Hole where the Rain gets in
And stops my mind from wandering
Where it will go


Dans quelle mesure votre expérience en sociologie a-t-elle contribué à influencer vos projets?

Durant mon cursus de sociologie, l’étude de l‘influence de l’imaginaire psychédélique sur la musique, le cinéma, la littérature ou les arts graphiques m’a révélé que dans la perspective de "percevoir autrement", la porosité entre les différentes disciplines artistiques pouvait aboutir à une forme d’expression utilisant plusieurs mediums. 

Je me suis alors spécialisé dans la recherche de la visualisation sonore via une imagerie postmoderne et j’ai commencé à réaliser de nombreux courts métrages en assurant les prises de vues, le montage & la production musicale.


Vous dites sur votre site internet que «en redéfinissant les dialogues entre le son et les images en mouvement», cela vous a permis de créer une «triangulation ... incluant des images fixes». Quand cette réalisation a-t-elle eu lieu et dans quelle mesure cette triangulation a-t-elle influencé vos nouvelles œuvres?

Même si j’inclus depuis le départ des images fixes dans mes montages l’apport de l’image fixe prend sa mesure lors de la présentation de mon travail dans un espace d’exposition où interagissent, image animé (projection & moniteur) images fixes (impressions numériques sur aluminium ou plexiglas issues des vidéos) et son (composition sonore crée pour l’exposition et diffusée en aérien).

Dans ce contexte, l’irruption soudaine de la fixité et d’une autre temporalité permet au regard du spectateur de se concentrer sur un autre aspect de l’image animée: le son.

L’image fixe ne sert donc pas "juste" à mieux voir, mais aussi, à mieux entendre.

Comme un trait d’union entre l’image animée et le son.

"Suivez votre instinct, n’ayez pas peur d’essayer..."

Avec le recul, y a-t-il quelque chose que vous auriez fait différemment sur ce projet?

Avec le recul, j’aurais sans doute réalisé un version longue de "Fixing a Hole", afin de developper certaines variations…Cela fera peut être l’objet d’un "Fixing a Hole 2"!

Avez-vous toujours été passionné par les arts visuels & avez-vous toujours été attiré par la réalisation de films expérimentaux?

Durant mon enfance j’étais fasciné par l’esthétique des pochettes de disques qui m’évoquaient souvent un kaleidoscope d’émotions, de bandes son imaginaires…

J’ai toujours été fasciné par l'imagerie Pop et l'esthétique psychédélique liée à la musique c'est pourquoi je me suis lancé dans l'art vidéo avec l'idée de "filmer le son" et de le transformer en images.

Quels conseils donneriez vous à un artiste vidéo, sonore ou digital émergent?

Suivez votre instinct, n’ayez pas peur d’essayer, n’hésitez pas à faire interagir les différents médias entre eux afin de créer votre propre univers mais ne vous laisser pas décourager car la route est longue et surtout soyez vous même !

Et pour finir, qu'espérez-vous que les gens retiennent de "Fixing a Hole"?

J’espère qu’ils laisseront leurs esprits vagabonder pendant le film et après le film…

Et que leur plaisir sera à la fois émotionnel & esthétique.

© 2020 The New Current